mercredi 17 février 2010

RETEX GRIPPE A H1N1 : Roselyne Bachelot justifie sa politique

Alors que le gouvernement sud-africain craint une épidémie de grippe A durant la Coupe du Monde en juin prochain, et comme je vous l'avez déjà annoncé dans mes précédents billets, Roselyne Bachelot devra expliquer au parlement la gestion gouvernementale de la grippe A.
-
Devant cette commission d'enquête parlementaire, comme le révèle l'Express ("Roselyne Bachelot justifie sa politique concernant la grippe A"), la ministre de la santé "exhumera les documents prouvant que les informations étaient, au début de la pandémie, extrêmement alarmistes. Son cabinet a retrouvé un télégramme diplomatique, en provenance de l'ambassadeur de France à Mexico, assurant, à l'apparition du virus, que les chiffres communiqués par les autorités mexicaines étaient inférieurs à la réalité de 1 à 10."
-
De son côté, Le Monde avec AFP et Reuters ("Vers une commission d'enquête sur la grippe A") nous confirme que le principe de cette commission d'enquête a été adopté hier à l'assemblée nationale à la demande du Nouveau Centre.
"Le NC veut notamment comprendre :
  • les raisons de la faiblesse du nombre de vaccinations,
  • l'influence des campagnes anti-vaccins
  • et se pencher sur la gestion des vaccins et des stocks de médicaments.

La commission sera définitivement acceptée lors d'un vote des députés mercredi 24.

Une fois l'ultime feu vert donné, la commission d'enquête composée de 30 députés sera alors constituée.
Elle disposera alors de 6 mois pour enquêter "sur la manière dont a été gérée la campagne de vaccination de la grippe A (H1N1) dans le but de faire des propositions au gouvernement pour rendre plus opérationnels, efficaces et réalistes nos futurs plans de vaccination contre les pandémies"."

De son côté, le Sénat Le Sénat a décidé le 11 février de créer une commission d'enquête sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion de la lutte contre la grippe A.
-
Il est curieux et peut-être dommage, qu'une seule commission d'enquête commune aux deux chambres ne soit pas mandatée pour orchestrer ce retour d'expérience. Il conviendra désormais d'être attentif aux résultats de ces deux commissions d'enquête parlementaires sur la grippe A H1N1.
-
Pour aller plus loin : mes précédents billets sur le RETEX de la grippe A H1N1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire