samedi 20 novembre 2010

Comment développer la culture et la réponse des citoyens aux risques?




Lundi 13 Décembre 2010 Centre de conférences Edouard VII, Opéra - Paris IX
En partenariat avec la Direction de la Sécurité Civile, le Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration
Ce colloque a pour ambition :
  • identifier les diverses approches de la culture du risque en France
  • identifier les moyens pour développer et diffuser cette culture du risque
  • s’interroger sur la manière d’entretenir et de nourrir cette culture au sein des populations.
Dans une société se faisant régulièrement l'écho d'événements rappelant la vulnérabilité des hommes dans les interactions qu'ils entretiennent avec leur milieu, le besoin d'une connaissance approfondie de leur environnement se manifestant notamment par l'acquisition d’une conscience et d’une culture du risque communes se fait de plus en plus sentir. En effet, toute personne par son comportement concourt à la sécurité civile. Cette participation repose sur l’expression concrète de certaines valeurs communes : l’acquisition de la connaissance des risques encourus dans notre environnement proche ou éloigné et l’apprentissage des gestes de premier secours et l’application des consignes de sécurité.Or, la récurrence d’événements mettant en péril de plus en plus de vies humaines, doublée de l’incompréhension des sinistrés face à l’ampleur d’un événement majeur, interroge sur la capacité des individus à se sentir concernés par les risques au point de mettre en pratique de manière naturelle et autonome les comportements adaptés de prévention et de protection.
En France, les récentes catastrophes naturelles telles que la tempête Xynthia qui a frappé le littoral atlantique ou encore les fortes intempéries qui se sont abattues dans le Var ont parfois mis en avant la difficulté de gérer des crises dans l’urgence en l’absence d’une culture du risque solidement ancrée au sein de la population française. Il devient donc primordial de mobiliser les efforts de communication, d’information et d’apprentissage des gestes justes notamment vers les plus jeunes. Concernant les risques majeurs (naturels et technologiques) les pouvoirs publics et leurs relais s’attachent à réaliser des supports d’information pour favoriser la diffusion de la culture des risques. A titre d’exemple, des sites internet spécifiques conçus par les pouvoirs publics et des associations fortement investies dans la propagation de cette culture appellent le citoyen à s’emparer de cette connaissance pour qu’il devienne un membre éminemment incontournable de la Sécurité civile. Ainsi, le prix d'une satisfaction par les pouvoirs publics de tous les besoins exprimés par les populations étant exorbitant pour la collectivité, chacun doit prendre conscience qu’il peut concourir au bien être de tous, devenir le propre acteur de sa sécurité et, par ce biais de la sécurité collective.
.
Pour aller plus loin :
.
.
Mes billets sur la culture de préparation citoyenne face aux risques :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire