lundi 29 juin 2009

SECURISATION DES RESEAUX ELECTRIQUES

"en 1999 et 2009, le territoire français métropolitain a été confronté à des intempéries particulièrement violentes qui ont occasionné de très nombreux dommages aux réseaux de distribution d'électricité
la récurrence sur une décennie seulement d'épisodes tempétueux de cette nature témoigne que leur probabilité est sans doute désormais beaucoup plus élevée que ne le prévoyaient les anciens modèles météorologiques. La fragilité mécanique des ouvrages aériens de transport et de distribution d'électricité dans ce type de situation est manifeste.
Confronté à une tempête majeure d'ampleur nationale, comme en 1999, notre pays serait, aujourd'hui encore, dans l'incapacité de garantir à nos concitoyens la sécurité minimale d'approvisionnement électrique qui leur est pourtant indispensable
C'est en effet le fonctionnement de services publics ou d'intérêt général fondamentaux, qui se trouve dans une telle situation compromis..."
Selon le sénateur, la vulnérabilité du réseau français provient surtout du fait que la proportion de réseau en aérien est trop élevé et parfois vétuste (c'est le cas des lignes aériennes en fils nus, qui représentent 20% des lignes de distribution en basse tension ; cette technologie est d'ailleurs interdite depuis plus de quinze ans ; elle a complètement disparu du réseau allemand).
Au final, cette loi prend acte du réchauffement climatique et des dérèglements qu'il induit pour proposer de renforcer la sécurité des infrastructures critiques (ici, l'électricité).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire